Battle Of The Kings 2019: votez pour votre création préférée

Article publié le 16/01/2019.

La Battle of the Kings est l'ultime compétition de customisation des concessionnaires Harley-Davidson. Pour cette 5e année, plus de 200 concessionnaires H-D officiels de 30 pays se battent avec leur création.

Voici les pépites des concessionnaires du Benelux, à vos votes!

Chaque modèle peut servir de base

Contrairement aux éditions précédentes, cette année-ci aucune limite n'est imposée au niveau de la moto de base, ce qui fait que chaque modèle de la gamme de Harley-Davidson peut servir de base. Ensuite, le budget de customisation de la moto est limité à la moitié du prix de catalogue de cette moto. La seule autre condition est que le résultat final doit être autorisé sur la voie publique.

H-D Luxembourg

L'équipe de H-D Luxembourg voulait créer un bobber old-school sur base d'une Harley-Davidson Forty-Eight. Tout d'abord, le réservoir a été monté plus haut sur le cadre, après quoi le câblage sous-jacent a été caché. Le garde-boue arrière a été remplacé etorné d'une petite selle vintage.

Tous les caches du bloc moteur ont été remplacés par des exemplaires usinés à la main. Un guidon H-D apehanger ciselé couronne le look du bobber, tandis que la machine communique son élan au monde entier à l'aide d'un nouveau système d'échappement de Vance & Hines.

Le propriétaire Carlos Lobo raconte : "Nous sommes vraiment ravis du résultat, car notre création montre qu'il ne faut pas toujours pousser aux extrêmes pour créer une très très belle moto. Parfois, c'est exactement dans la retenue et la maîtrise que se montre la main du maître. Nous avons toute confiance en cette Battle of the Kings!"

H-D Liège

L'équipe de la concession à Liège qui a ouvert ses portes récemment, a décidé de créer un Scrambler classique. La liste des modifications apportées à cette base d'un Roadster semble interminable. Comme le garde-boue arrière et le sous-cadre qui ont été modifiés pour que la petite selle custom créé par leurs soins s'y insère au mieux.

La moto a été un peu rehaussée à l'aide d'amortisseurs arrière plus longs. Les pneus originaux ont été remplacés par des pneus à crampons Michelin et le garde-boue avant a été écourté et rehaussé.

Ensuite, on a monté un nouveau guidon, un nouveau phare et feu arrière et de nouveaux repose-pieds du type adventure. Un filtre à air Heavy Breather laisse mieux respirer le bloc, qui a été repeint tout en noir. Un nouveau système d'échappement a été créé en atelier, fini avec des silencieux Screamin’ Eagle. Pour couronner le tout, le réservoir d'essence a été doté d'un nouveau design, sur base d'un casque de la collection H-D.

Le propriétaire Alexandre raconte : "La compétition Battle of the Kings nous fournit une belle occasion pour montrer combien notre concession est riche en talent de customisation. Toute l'équipe y a mis tout son coeur et nous sommes très curieux de voir les réactions du public. En tout cas, nous en sommes vraiment très fiers!
 

H-D Capital Brussels

La base de leur chopper classique ‘Green Splitter’ choisie par H-D Capital Brussels était un Harley-Davidson Street Bob, dont ils ont enlevé les garde-boues, puis monté un garde-boue custom du type hugger sur la roue arrière, et ils ont créé un sissy bar qu'ils monté au-dessus.

Ils ont également eux-mêmes conçu et fabriqué l'échappement upswept et ils l'ont scotché. La moto entière a été rabaissée de 3cm et a été dotée des pneus ballon classiques, avec une roue pleine à l'arrière. Un guidon apehanger et une selle qui semble flotter ont complété la création, après quoi les spécialistes en laque de l'atelier Paint Atelier ont reçu la main libre pour choisir une couleur pour la moto.

Le résultat est un mariage de laque verte métallique en flocons et noir mat, ce qui donne une touche moderne au look classique. Le Dealer Operator Ronald Bernearts dit : "Le résultat peut être vu, non? Nous sommes impatients de présenter le Green Splitter au public. Nous nous réjouissons d'une belle bataille!"

H-D Mons

La concession Montoise a créé un chopper old-school qui a l'air entièrement dénudé de tout excès, dépouillé de tout ornement. La machine est dotée d'un filtre à air déguisé en carburateur, tout en gardant l'injection moderne évidemment. La fourche a été inversée, l'étrier original se trouve donc à l'avant de la fourche où il mord dans le disque du frein.

Le guidon du style Hollywood réfère également aux années lointaines, tout comme les poignées de frein et d'embrayage de cette époque, qui pivotent du côté extérieur. Les échappements originaux ont été sérieusement écourtés et munis d'un tuyau en inox. Les roues à rayons aux pneus ballons viennent d'une Sportster Custom. En touche finale, la laque de la moto a été traitée pour lui donner un aspect entièrement rouillé, après quoi une couche de laque haute brillance a gelé ce processus juste au bon moment.

Le Workshop Supervisor Michel et son équipe sont ravis du résultat. "Nous sommes convaincus que nous irons loin, mais c'est toujours le public qui a le dernier mot. Nous sommes curieux!"

H-D Rotterdam & Amsterdam

Cette création de customisation est un projet commun de l'équipe existante de H-D Rotterdam et une partie de la nouvelle équipe de H-D Amsterdam. Leur FXDR 114 qui servait de base a reçu nouveau guidon et un garde-boue arrière entièrement customisés. Le support de la plaque d'immatriculation est également monté à la manière custom, juste au-dessus de la roue arrière.

Le réservoir d'essence a été considérablement élargi. Ensuite, on a fabriqué une petite selle custom et la machine a été dotée d'un gros pneu arrière large de 260mm, tandis que les pattes de fourche serrent une roue d'un CVO Fat Bob. Un filtre à air du type Heavy Breather donne une attitude encore plus agressive à la moto, tandis que différents caches de la collection Dominion couronnent le look.

Finalement, la moto a été confiée  aux mains de GL Paints à Oud-Beijerland, où elle a reçu sa laque orange semi-brillante. Le propriétaire Ron de Graaf explique : "Avec une concession à Rotterdam et une autre à Amsterdam, nous pouvons dire que nous servons les deux régions principales aux Pays-Bas, surtout d'une perspective internationale. Nous voulions donner un signe de tête subtil à cette donne, ce qui explique la couleur orange. Nous sommes curieux de voir si le public qui va voter en sera aussi enthousiaste que nous."

Motor Saloon

Il faut savoir que d'origine, le Fat Boy Special n'est déjà pas une moto modeste ou timide, mais l'équipe de Motor Saloon en a rajouté pas mal. Ils ont sérieusement écourté le garde-boue avant et arrière, la moto a été dotée d'un guidon du type ‘fat-mini-apehanger’ et un échappement custom Bassani 2-en-1.

Pour ajouter une portion complémentaire de 'je m'en fous pas mal', ils ont monté un filtre à air Heavy Breather et ont installé une suspension à air à l'arrière, ce qui fait que la moto s'assied extrêmement bas sur la roue arrière quand elle est à l'arrêt.

Ensuite, tout (oui, oui, vraiment tout!) a été peint en noir profond. Le résultat est une brute noire impressionnante, qui mérite indéniablement et amplement son nom Fat & Black. Marco van Velzen : "Nous sommes très fiers du résultat et nous sommes confiants dans notre succès dans cette compétition. Nous n'avons pas peur des concurrents!"

Oude Monnink Motors

Le Sport Glide de série qui a servi de base a reçu une mise-à-jour sportive, avec – entre autre - des clip-ons, un garde-boue arrière custom et un réservoir et garde-boue avant customisés. La batterie a dû changer de place, afin que le bloc soit davantage visible dans le cadre. Le câblage a été déplacé, on a mis des roues à rayons et des pneus de type race compound et un système d'échappement construit dans leur propre atelier.

Des éléments de différentes collections de pièces et accessoires H-D ont été intégrés, comme les repose-pieds et poignées de la collection Defiance et des caches de bloc de la collection Dominion.

Finalement, en touche finale, la création a été dotée d'une combinaison de laques de course Gulf bleue et orange. Richard Oude Monnink : "Le résultat émane d'un travail d'équipe à 100% de Koen Noorman, Pascal Schulte, Kevin Smit, Frank Buis, Bas Oude Monnink et moi. Et nous en sommes très fiers!"

West Coast Motors

Comme base, West Coast Motors a choisi un Fat Bob 114, qui recevait en passant une sérieuse upgrade pour arriver à 128ci (2097cc). Le bloc fournit 152ch sur la roue arrière et un couple de 220Nm. Ensuite, le cadre de la moto a été sérieusement modifié, où – tout en gardant les lignes du Fat Bob – la moto a gagné en garde au sol, elle pèse moins et différentes pièces ont été remplacées.

Ainsi, la machine a-t-elle reçu une fourche inversée Öhlins, un pont arrière d'une Superbike et des jantes Marchesini très légères. Pour arrêter la bête, West Coast Motors a monté des Brembo Monoblocks qui mordent les freins à disque de 320mm. La machine a été équipée d'un échappement 2-en1 custom et peinte en couleurs de course classiques orange-blanc-noir de Harley.

Le propriétaire Bas Leek, qui ne cache pas sa fierté, nous dit : "Après tout, c'est une sacrée bête et elle me fera éprouver énormément de plaisir et je suis convaincu que les clients également vont l'adorer. Et si le public et le jury de la compétition Battle of the Kings savent l'estimer à sa juste valeur, nous obtiendrons un très beau résultat cette année-ci!"

Big Rivers Harley-Davidson

L'équipe de Big Rivers a décidé de partir du look & feel de la ligne CVO de 2018 de Harley-Davidson. La couleur de la peinture utilisée est Gunship Grey, et de là est né le nom The Gunship. Le modèle Harley-Davidson Street Bob de base a été doté d'un garde-boue arrière custom, un autre guidon, des roues à rayons et une selle custom.

Les repose-pieds centraux ont été avancés et la partie arrière de la moto a été rabaissée de quelques centimètres. On a monté de nouveaux rétroviseurs et poignées, ainsi qu'un système d'échappement TBR 2-en-1 custom.

Une bonne couche de laque haute brillance de couleur Gunship Grey avec des accents et les jantes en rouge bordeaux complètent la création. Le Manager Après-vente Huubke van Boldrik raconte : "Nous avons vraiment travaillé d'arrache-pied, et à notre avis, cela se voit vraiment. En tant qu'équipe, nous sommes très fiers du résultat. Que les votes arrivent!"

Encore un long chemin à parcourir

Mais avant que l'un des concessionnaires du Benelux ne puisse se faire couronner Roi de la customisation, il a encore un long chemin à parcourir, car sa machine doit d'abord remporter la compétition au niveau du Benelux.

Le public peut voter jusqu'au 14 février, et le gagnant du Benelux sera divulgué le vendredi 15 février au stand de Harley-Davidson à la foire de la moto à Utrecht.

Ensuite, le vainqueur de chaque pays participera à l'épreuve de finale. La sélection et le couronnement du Custom King 2019 auront lieu en novembre à la foire EICMA à Milan, où toutes les créations des finalistes seront présentées et pourront être admirées l'une à côté de l'autre.

Découvrez les créations des concessionnaires participants du Benelux ici.

Vous êtes impressionné(e)? Alors n'oubliez surtout pas de voter.

DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS