BMW R 18 First Edition: rock & roll attitude!

Article publié le 11/10/2020.

Avec la R 18, BMW Motorrad s’attaque au segment des cruisers et, inévitablement, au vaste marché américain. Ce nouveau modèle, qui ne manque pas de faire joliment référence aux BMW historiques, risque de décontenancer les habitués de la marque bavaroise. Mais saura-t-il séduire les habitués des cruisers?

Texte Laurent Cortvrindt - Photos Jonathan Godin & BMW

Les plus anciens, ou les encyclopédies ambulantes, remarqueront au premier coup d’œil la filiation entre cette R 18 et les BMW historiques, dont notamment la célèbre R 5 produite de 1936 à 1937. Oui, il y a plus de 80 ans. Cela ne nous rajeunit pas... Les autres, même s'ils ne sont pas grands connaisseurs «d’antiquités» remarqueront aisément que des codes stylistiques anciens ont servi à la conception de la R 18 et qu’une volonté de retour à l’essentiel a clairement prévalu: technique sobre, moteur boxer central et, une fois en route, ressenti des «bonnes vibrations». Comme nous allons le voir, la R 18 est un mélange de classicisme, par son design, et de modernité, (aussi par son design mais surtout) par sa technologie. Pour obtenir sa ligne très pure, des éléments fonctionnels caractéristiques de la R 5 ont été conservés. On pense au cadre à double berceau, au réservoir en forme de goutte d’eau ou, encore, à l’arbre de transmission apparent. Les éléments de carrosserie sont également en métal alors que le châssis fait, lui aussi, référence au boxer de 1936. Et grâce au bras oscillant à deux branches avec son amortisseur cantilever, le concept de cadre rigide de la R 5 a été transposé à notre époque. Pour que les choses soient claires, le modèle que vous découvrez ici en photos est la version «First Edition», proposée partout dans le monde dès le lancement de la R 18. Cette version reçoit des éléments exclusifs peints dans une teinte classique noire ornée de doubles liserés blancs, ainsi que de nombreuses surfaces chromées, un badge de selle et un insert chromé «First Edition» sur les flancs. Un modèle standard sera réservé à certains marchés (pour la Belgique, aucune info, dont le prix, n’était encore disponible au moment d’écrire ces lignes). Pour corser un peu l'addition, cette version d'essai a également été agrémentée que de quelques options: un bouchon de réservoir verrouillable (!) à 55€, le Phare Pro à 420€, le démarrage en côte à 110€, la selle et les repose-pieds passager à 270€, la marche arrière à 1.045€ ou encore le système d’alarme à 255€, d'où son prix sensiblement supérieur au tarif d'attaque en concession.

De sous- à surmotorisée

Si vous vous intéressez à BMW depuis une quinzaine d'années, le style de cette R 18 risque fortement de vous décontenancer, et pas qu'un peu, par rapport au reste de la gamme. Point de trail haut perché. Point de sportive élancée ou de roadster au look agressif. Non, cette fois, il faut baisser les yeux et apprivoiser visuellement cette sacrée bête d'acier et de chromes. Un peu comme on le faisait entre 1997 et 2004 sur les R 1200 C et CL, les deux derniers cruisers signés BMW, deux machines déjà esthétiquement très «ricaines» mais malheureusement sous-motorisées. Le constructeur allemand semble avoir retenu la leçon de ce double échec commercial et débarque, pour sa R 18, avec la plus grosse cylindrée de son histoire: un flat-twin baptisé «Big Boxer», assurément la pièce maitresse de cette nouvelle moto. Particulièrement impressionnant visuellement, ce bloc (et surtout les deux têtes de cylindres) déborde littéralement de part et d'autre du châssis. Mais dans l'absolu, toute la machine tape à l'œil. J'avais à peine fait 200m à son guidon, en quittant le quartier général BMW Motorrad à Bornem, qu'au premier feu rouge, un automobiliste (en Audi pourtant) dégainait son Smartphone afin de m'immortaliser. Enfin, surtout la R 18… Et au cours des 4 journées que durera mon essai, je causerai un nombre de torticolis assez considérable.

(...) La suite de cet essai, vous pouvez le découvrir dans le nouveau Moto 80 #839, disponible depuis la semaine dernière dans toutes les bonnes librairies! Qu'attendez-vous?

DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS