Déconfinement: on va «s'éclater!»

Par Pierre Capart. Article publié le 02/05/2020.



L'expérience et la sagesse permettent de prendre du recul et d'analyser une situation avec toute la lucidité nécessaire. L'excitation ambiante a poussé Pierre Capart à nous faire parvenir ces quelques mots...

«Il semble que cette fois-ci, ce soit la bonne. On va enfin pouvoir sortir les bécanes! Il était temps, avec toutes ces semaines de beau temps qui ont enragé les motards confinés! L'idée n'est pas de jouer les trouble-fêtes, pourtant, il est sans doute utile de se rappeler que la prudence sera plus que jamais de mise. Il y a tellement longtemps que beaucoup n'ont plus roulé qu'ils sont sous pression.

À peine en selle, ils voudront ouvrir les gaz en grand, pour retrouver les sensations fortes de vitesse et de liberté. Faut-il rappeler que lorsqu'on monte sur un terrain de tennis après une longue période d'inactivité, on manque parfois la réception des premières balles. Cela ne porte guère à conséquence. Après une période d'inactivité motarde, on pourrait aussi manquer une trajectoire ou un freinage... Les conséquences pourraient en être beaucoup plus fâcheuses.»

«On l'a compris depuis quelques années: au printemps, lors de la reprise, les accidents de motos sont fréquents. C'est la raison pour laquelle on a organisé ça et là des stages de remises en forme. Cette année, ces stages et même «La journée du motard» n'ont pu se dérouler en raison des circonstances exceptionnelles que nous avons vécues. D'où une impatience généralisée. Il serait dommage que cette reprise de la moto se solde par de gros soucis.

En reprenant le guidon, après avoir contrôlé la pression des pneus, pensez à être raisonnables, à redoubler de prudence lors des premiers kilomètres. Il est important de se remettre en jambes, ou de se remettre sur roues, de manière progressive. C'est ce qui vous permettra de profiter au mieux de la liberté retrouvée. Et puis, pensez aussi que dans les hôpitaux, le personnel soignant à autre chose à faire que de soigner les bobos des motards.»

«Autre détail pratique: s'il y a plusieurs semaines que votre bécane est restée au garage, sur votre itinéraires, de nouveaux radars ont probablement été installés. Bonne route et appel de phare!»

Comme nous vous l'annoncions ce ce jeudi, bien que les signaux semblent être au vert pour que nous soyons à nouveau autorisés à reprendre les balades récréatives dès ce lundi 4 mai, nous n'en saurons certains que lorsque l'Arrêté Royal aura été publié au Moniteur Belge. 

DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS