Harley-Davidson stoppe momentanément sa production aux USA

Article publié le 20/03/2020.



Ce n'était peut-être qu'une question de temps avant que Harley-Davidson ne doive stopper les chaînes de production dans ses usines américaines, mais ce moment est maintenant arrivé, et cela survient après que la marque ait découvert que l’un de ses travailleur ait été testé positif au COVID-19.

En conséquence de la découverte de ce cas au sein de son usine de Pilgrim Road, Harley-Davidson interrompt donc la production dans cette usine, mais suspend également ses opérations dans ses installations de York et de Tomahawk.

Harley-Davidson a annoncé la fermeture de ces usines jusqu'au 29 mars afin d'aider à «soutenir la santé des employés et renforcer les efforts de confinement».

«Nous reconnaissons la nature sans précédent de cette crise mondiale. Afin de soutenir au mieux nos employés et conformément aux directives en matière de distanciation sociale émises par les autorités de santé publique, nous suspendons temporairement la majorité de la production dans nos usines de fabrication aux États-Unis», a déclaré Jochen Zeitz, PDG par intérim et président de Harley-Davidson. «Nous continuerons de surveiller la situation et nous prendrons les mesures nécessaires pour prioriser la santé et la sécurité des employés.»

Bien que la marque américaine espère redémarrer ses opérations le mois prochain, la perspective dominante est «wait & see» car les cas de coronavirus continuent de grimper aux États-Unis.

La marque Bar & Shield déclare qu'elle utilisera le temps de fermeture de l'usine pour nettoyer en profondeur et désinfecter ses installations au retour des travailleurs. Enfin, tous les événements parrainés par Harley-Davidson ont été annulés jusqu'à la mi-avril.

DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS