Norton dans la tourmente!

Par BBC.com. Article publié le 30/01/2020.



Les temps sont durs pour Norton Motorcycles…  Après avoir rencontré des difficultés avec le fisc en début d’année, le constructeur vient d'être placé sous administration judiciaire, laissant l'entreprise, son personnel et ses clients dans l'inconnue. 

En novembre dernier, Norton présentait un plan de financement destiné à se refaire une santé financière nécessaire à la production des modèles devant être livrés. Un investisseur unique s'était alors manifesté et Norton avait mis fin à sa campagne de financement.

Quelques semaines plus tard, le constructeur Anglais comparaissait devant l'Insolvency and Companies Court de Londres en raison d'un impayé d'impôts de 300.000£. L’entreprise avait alors annoncé sa volonté de trouver une solution au plus vite et avait payé une partie de la somme due. En réponse à ce geste, un délai de 63 jours leur avait alors été accordé. 

Les solutions envisagées n’ayant pas porté leurs fruits, la Metro Bank vient de placer Norton sous administration. Un coup dur pour ce constructeur mythique, qui comptait sur ses Atlas 650 Nomad et Ranger, deux modèles abordables, afin d’augmenter ses volumes de ventes.

«En tant qu'administrateurs conjoints, nous prenons toutes les mesures nécessaires pour garantir que les clients, le personnel et les fournisseurs soient pris en charge tout au long du processus d'administration», a déclaré Lee Causer, partenaire de restructuration de BDO. «Notre travail consiste à déterminer et à exécuter la stratégie la plus appropriée aussi rapidement que possible pour protéger les intérêts des créanciers, en gardant à l’esprit la nécessité de minimiser la détresse de toutes les parties.»

Selon The Telegraph, l'an dernier, Norton a réalisé un chiffre d'affaires de 6,7 M £ (soit 7.947.278€), mais n'a réalisé que 33 701 £ (ou 39.974€) de bénéfices avant impôts, ce qui est bien entendu bien loin de remettre le constructeur anglais à flots. Les 100 employés que compte l’entreprise se trouvent donc aujourd’hui dans l’inconnue. 


 

DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS