Voge 500 DS: la chasse aux Japonaises est ouverte!

Par Bruno Wouters. Article publié le 15/02/2021.

Tout évolue très vite, quand on parle de la Chine! Et pas seulement à propos du coronavirus! Le petit monde de la moto n’échappe pas à l’appétit insatiable d’une industrie chinoise qui apprend vite, très vite! La preuve avec cette nouvelle marque, Voge

Texte Bruno Wouters - Photos Jonathan Godin

Voge… voilà une marque inconnue au bataillon! Il manque un «u» pour en faire une vogue, voire un Vogue, le magazine! Mais Loncin, ça vous parle? Non? Mais si, rappelez-vous: depuis 2005, Loncin entretient des partenariats avec BMW. Ceux-ci se sont d’abord traduits par la fourniture de moteurs monocylindres de 650cc pour la Série G. Loncin est devenu, en quelque trente années d’activité, un acteur industriel majeur, actif dans les moteurs, les groupes électrogènes, les scooters et motos, la motoculture, les quads, les voitures électriques, les machines industrielles et même l’aviation et les drones-hélicoptères, depuis le rachat de l’italien CMD en 2017! Plus récemment, la collaboration avec BMW Motorrad s’est encore renforcée: si Kymco fournit le groupe propulseur des scooters 650 de la marque à l’hélice, les Allemands ont privilégié Loncin pour le moteur du C400. Mieux encore, BMW a abandonné Rotax au profit de Loncin pour les bicylindres des séries F 750, F 850 et F 900! Les plus perfides d’entre vous déploreront la «Deutsche Qualität» chinoise, on peut toutefois estimer que si les Allemands sous-traitent leurs moteurs chez Loncin, c’est que ce dernier n’en est plus au stade de la «camelote chinetoque»! D’ailleurs, même MV Agusta s’y met: Loncin devrait produire, pour le constructeur de Varese, des motos de moyenne cylindrée, histoire d’élargir l’offre de machines badgées MV et de s’ouvrir de nouveaux marchés. KTM ne fait pas autrement avec l’indien Bajaj… Cette alliance MV-Agusta–Loncin va profiter immédiatement à Voge, la marque premium de Loncin, puisque les Italiens vont aider les Chinois à monter en gamme avec des machines de 800cc! Et nos Chinois n’y vont pas avec le dos de la cuiller sur leur site: «Voge ne fabrique pas que des motos, il crée de la passion, recherche la liberté, se réjouit de l’avenir! Les ondulations du logo sont comme les plis soufflés par le vent, symbolisant la liberté, tandis que les trois traits illustrent le plaisir, l’agressivité et la liberté, au fondement du design de la marque. La forme triangulaire du logo marque elle la stabilité de la marque»… Dont acte.

CB500 en point de mire

En attendant ces jours glorieux, nous voici face aux Voge 500: 500 R pour le roadster, 500 DS pour le «trail» que nous allons prendre en main sur quelques dizaines de kilomètres sous un ciel plombé et des routes mouillées, voire même inondées, comme certains d’entre vous l’ont découvert sur notre page Facebook début mars… Dès le premier regard, difficile de ne pas évoquer les Honda CB500F ou X, qui semblent avoir généreusement inspiré Voge. Encore plus étonnant, le bloc moteur semble tout droit sorti du cadre d’une Honda, et ce n’est pas la lecture de la fiche technique qui dissipera les doutes: même cylindrée, mêmes côtes d’alésage/course, puissance couple et régimes quasiment identiques!

(...)

Lisez la suite de cet essai dans le nouveau Moto 80 #843, disponible dans toutes les bonnes librairies!

 

DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS