Qooder: Vers la mobilité de demain

Par Julien Lahaye. Article publié le 23/01/2020.



Ne l’appelez plus Quadro Vehicles, le constructeur suisse devient Qooder! Principalement connu pour ses scooters à 4 roues, Qooder élargit son offre avec deux nouvelles propositions électriques accessibles aux détenteurs du permis B. Paolo Gagliardo, CEO de la marque lève le voile sur les ambitions de la firme helvète.

Quadro Vehicles devient Qooder et arbore un nouveau logo. Pourquoi ce changement?

Quadro Vehicles était fortement connoté «quatre roues» et nous ne voulions pas rester cantonnés sur ce segment. Notre gamme propose, naturellement, des quatre roues avec le Qooder et l’eQooder. Mais notre offre se veut bien plus large, notamment avec nos modèles 2 ou 3 roues. Nous avons également remarqué une certaine confusion du côté du consommateur. À présent, tout en beaucoup plus clair.

Vous présentez sept nouveautés cette année avec, pour la première fois, une offre électrique. Qooder semble donc se positionner comme un acteur de la mobilité de demain?

Nous sommes convaincus que l’avenir de la mobilité urbaine passe par l’arrivée de nouveaux véhicules compacts. Le futur commence aujourd’hui et l’un des aspects sur lequel nous nous devons de travailler concerne les émissions produites par nos véhicules, raison pour laquelle l’ensemble de notre gamme est proposée en thermique et en électrique. Cependant, l’absence d’émissions et une bonne autonomie ne nous suffisent pas. Notre volonté consiste à offrir des véhicules puissants et performants. Nos modèles électriques sont d’ailleurs 10ch plus puissants que leurs équivalents thermiques!

BMW a annoncé son intention de stopper sa production de scooters thermiques. Pensez-vous aller dans la même direction?

Nous voulons rester aussi démocratiques que possible et, comme vous le savez, le coût des véhicules électriques reste très élevé. Leurs tarifs sont un sérieux frein à leur développement même s’il s’explique notamment par le prix des batteries. Nous souhaitons permettre au plus grand nombre d’accéder à nos produits. Aussi, la propulsion thermique restera au sein de notre gamme. Cependant, nous mettons un point d’honneur à proposer nos véhicules électriques à un tarif attractif. C’est notamment le cas de notre deux-roues électrique Oxygen, dont le prix de base a été fixé à 4.600€.

La technologie eHTS de Qooder vous permet de vous différencier de la concurrence. En quoi consiste-t-elle?

Qooder entend apporter une solution de mobilité avancée aux usagers. Notre technologie eHTS, pour Electronic Hydraulic Tilting System, est vraiment unique car elle permet au véhicule d’incliner simultanément toutes les roues, tout en maintenant une adhérence optimale sur l’asphalte. L’eHTS permet donc non seulement l’inclinaison mais également un amortissement séparé pour chacune des roues. Cela garantit une parfaite stabilité, quelles que soient les conditions rencontrées.

La sécurité obtenue grâce aux multiroues combinée à la technologie eHTS est indéniable et peut donc rassurer les usagers en quête d’une meilleure mobilité. Qui sont vos clients?

Actuellement, 60% de notre clientèle sont des automobilistes. La raison pour laquelle ces usagers se tournent vers Qooder est simple: nous offrons une sécurité qu’aucune marque n’est en mesure de proposer. Qui plus est, tous les modèles de notre gamme sont accessibles aux détenteurs du permis B!

Le trois roues a réussi à convaincre bon nombre d’usagers. Quels sont les avantages du Qooder et de ses 4 roues?

Le Qooder est un modèle unique appartenant à une nouvelle catégorie de produits. C’est une chose qu’il faut expérimenter pour la comprendre. Le Qooder est aussi agile qu’un scooter traditionnel et nous l’avons voulu presque aussi confortable et sûr qu’une voiture. Le Qooder a pour vocation de faciliter le commuting mais son utilisation est bien plus vaste. Une fois adopté, difficile de revenir en arrière...

Vous avez participé à un événement off-road totalement inattendu pour ce genre de machines. Quelles ont été vos impressions dans de telles circonstances?

Je me suis senti extrêmement protégé. Le grip obtenu s’avère exceptionnel et permet de conduire l’esprit tranquille. Peu importe l’état de la route et son revêtement, on passe absolument partout sans se poser de question. Parcourir les mêmes types de chemins en deux-roues motorisé demande beaucoup plus de technique et se révèle, évidemment, bien plus risqué. Une telle épreuve nous permet de démontrer que nos produits, en plus d’être pratiques et sûrs, sont également extrêmement amusants.

Avec 60 employés à travers le monde, Qooder reste un acteur discret dans le monde du deux-roues motorisé. Quels sont vos objectifs en termes de vente?

Nous ne voulons pas nous focaliser sur les parts de marché. Nous sommes une petite entreprise et n’envisageons absolument pas de devenir un poids lourd du secteur. Nous ambitionnons de rester un constructeur à part. Bien entendu, afin d’être viable, notre société doit augmenter ses volumes de ventes. Mais nous voulons y parvenir en restant fidèles à notre philosophie: proposer une gamme de véhicules que l’on ne trouve nulle part ailleurs. Nos efforts semblent payer puisque nous sommes actuellement leaders du marché multiroues en Italie.

Afin de réaliser ces objectifs, le développement d’un réseau de revendeurs semble indispensable. Est-ce là l’une de vos priorités?

Assurément. Nos revendeurs sont déjà bien présents sur le marché belge mais nous allons continuer à accroître notre présence petit à petit. Notre volume de vente augmente considérablement d’année en année et cela s'accentuera encore un peu plus dès l’an prochain, puisque nous débarquerons sur les marchés américains et asiatiques.

La Suisse a toujours été gage de sérieux et de qualité. Vos scooters sont-ils produits sur place?

L’ensemble de notre gamme est développée et dessinée en Suisse. Nous disposons également d’une équipe d’ingénieurs à Taïwan, où sont produits nos véhicules thermiques. Notre gamme électrique, pour laquelle nous collaborons avec Zero Motorcycles, sera, quant à elle, assemblée en Italie. Cette collaboration avec le leader du segment des deux-roues motorisés électriques nous offre la garantie de pouvoir proposer à nos clients des produits aboutis et fiables.

En Belgique, vous disposez d’un ambassadeur de renom en la personne du prince Laurent. Une bonne occasion de vous faire connaître?

Effectivement, le prince Laurent fait partie de nos plus fidèles clients et il participe grandement au développement de notre marque. J’ai eu l’honneur de le rencontrer et c’est une personne vraiment formidable qui connaît très bien nos produits. Nous voyons d’ailleurs régulièrement des photos de lui sur son Qooder, c’est une belle manière de faire connaître notre gamme.

Comment voyez-vous le futur de Qooder?

Notre avenir passera immanquablement par une internationalisation. Nous sommes de vrais passionnés de sports moteurs. Je travaillais d’ailleurs précédemment pour Abarth! De plus, une grande partie de notre personnel est motarde. Nous venons de différents horizons et ces multiples aspirations nous permettent de créer des produits vraiment uniques en leur genre. Notre futur sera fait de mobilité, et peut-être pas exclusivement sur le marché des scooters. Notre philosophie est d’apporter les solutions de mobilité de demain. Dès lors, et si le marché le demande, vous pourriez prochainement découvrir une minivoiture électrique au sein de notre gamme...

DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS