Amélie Triffet en Women's Cup "je veux remporter ce championnat!"

Par Julien Lahaye. Article publié le 10/04/2019.

Les femmes sont de plus en plus nombreuses à se faire un nom en sport motocycliste. Amélie Triffet fait partie de cette génération de femmes, bien décidée à prouver que la moto est également leur domaine! Rencontre

On peut dire qu’Amélie Triffet est “tombée dedans” lorsqu’elle était toute petite. Dès sa plus tendre enfance, elle fut baignée dans l'atmosphère si particulière des paddocks, accompagnant son père de circuit en circuit. Prise par le virus, c’est dès ses 5 ans qu’elle supplia ses parents de lui acheter une moto.

Quelque peu réticents à l’idée de voir leur si jeune enfant sur un deux-roues, elle aura dû attendre ses 7 ans pour se voir offrir l’objet de tous ses désirs, une petite 50cc avec laquelle elle prit ses marques sur l’asphalte des paddocks. C’est là qu’elle fut repérée par l’organisateur du Mini-Moto Race. Après une première participation, le virus était définitivement implanté: c’est décidé, elle ferait de la moto!

Premières armes

Après avoir fait ses premières armes, Amélie se tourne vers la 125cc sur une Honda CBR 125, avec laquelle est finira la saison vice-championne de Belgique derrière un certain Barry Baltus… En 2016, elle fait le grand saut et s’inscrit en FSBK Pré-moto3 pour 2 saisons. Une décision que la plupart de nos pilotes belges sont forcés de prendre en raison du manque de circuits et de structures propices à leur développement.

“J’aime la vitesse et les émotions que cela me procure, l’adrénaline que je ressens lors des départs, la sensation lorsque je mets le genou au sol… seule la moto peut m’apporter cela” confie-t-elle. Après avoir pris la 5e place du classement général à l’issue de la saison 2017, Amélie se dirige vers la CBR 500 Cup où elle terminera à une honorable 4e place en junior.

Cette année, suite à la disparition de ce championnat, c’est vers la Women’s Cup que la jeune femme s’est tournée. Fini la CBR 500 et place au 600, avec une Yamaha YZF-R6! Un gros changement qui ne l’effraie pas le moins du monde. “C’est la première année où je piloterai exclusivement contre des adversaires féminines. Mon ambition est claire: je veux remporter ce championnat! La R6, c’est vraiment un autre monde! J’ai près de 80ch supplémentaires à exploiter, mais je me suis préparée tout cet hiver afin d’être au top de ma forme. Je me suis beaucoup entraînée lors des trackdays supermoto, mais aussi physiquement. Je me sens prête.”

Première course au Mans

C’est dans le cadre prestigieux et chargé d’histoire du circuit Bugatti qu’Amélie fera ses débuts en Women’s Cup, en prélude des 24 Heures du Mans Moto. Un circuit particulier, que la jeune femme apprécie particulièrement. “Le Mans est un circuit mythique, avec de nombreux virages très rapides et une très belle infrastructure, c’est vraiment l’un de mes circuits favoris et je suis impatiente d’y retourner pour l’ouverture du championnat Women’s Cup!”

Toutefois Amélie devra gérer la pression qui sera sur ses épaules lors de ce premier rendez-vous. “Je vais devoir apprendre à contrôler mon stress” nous a-t-elle confié, “beaucoup de proches seront présents, mes sponsors, le staff de Zelos, les nombreux spectateurs… ce sera une grande pression mais je pense être capable de gérer ça!”

Vous l’aurez compris, Amélie Triffet ne manque ni de talent, ni d’ambition. Raison pour laquelle elle a pu se faire remarquer par Zelos, la structure de management qui accompagne les Black Knights. Mais avant de pouvoir intégrer l’équipe des pilotes de vitesse belges, Amélie devra encore faire ses preuves avant de peut-être pouvoir intégrer, on l’espère, le SSP 300!

Si vous souhaitez en savoir plus sur Amélie Triffet, sachez que cette dernière sera présente ce 1er mai à Mettet, à l’occasion du Fan Day des pilotes Zelos/Classic21.

N’hésitez pas à aller à sa rencontre!

PALMARÈS

2013 : 7ème au championnat de Belgique – JuniorGP
2014 : 5ème au championnat de Belgique – MiniGP – 125 4T
2015 : 2ème au championnat de Belgique – MiniGP – 125 – 4T
2016 : 5ème au championnat de Belgique – Pré-Moto3 FSBK
2017 : 3 courses – Pré-Moto3 FSBK
2018 : 4ème junior – HONDA CBR500R CUP

CALENDRIER 2019

18-20 Avril – Le Mans – Ouverture des 24 Heures
23-25 Mai – Magny-Cours
13-15 Juin – Carole
29-30 Juin – Anneau du Rhin

DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS