Barry Baltus frôle l'exploit... et le drame en Red Bull MotoGP Rookies Cup

Par Julien Lahaye. Article publié le 06/05/2019.



15 ans, cela représente une étape importante dans la vie d’un homme. D’autant plus lorsque l’on ambitionne d’accéder aux plus hautes sphères du sport motocycliste. Une chose est certaine: Barry Baltus se souviendra de cet anniversaire!

Arrivé en terre espagnole à l’aube de son anniversaire, Barry Baltus avait à coeur de performer pour cette première manche de la Red Bull MotoGP Rookies Cup, l’antichambre du MotoGP. De performances, il en est bien question pour le jeune pilote Zelos/Classic21, qui ambitionne clairement de remporter au moins l’un des deux championnats dans lesquels il est engagé cette saison, ce qui lui permettrait d’obtenir une passe-droit afin d’accéder au Moto3.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Barry a su se faire remarquer et ce, dès le vendredi, jour des qualifications où il se plaçait second sur la grille de départ. Une superbe performance, qu’il aurait peut-être pu encore améliorer s’il n’avait connu quelques légers soucis mécaniques. "C’est vraiment dommage, j’ai rencontré quelques problèmes avec la moto lors de la FP2 et ensuite, après quelques tours en qualification. On m’a donné une moto de rechange afin de pouvoir reprendre la piste mais elle n’était pas réglée pour moi, je n’ai donc pas pu me battre pour la pôle" déclarait Barry à l’issue des qualifications.

Bagarre à tous les étages

La Red Bull MotoGP Rookies Cup regroupe les meilleurs espoirs de la discipline. De jeunes loups aux dents longues qui se voient offrir l’opportunité de s’illustrer. Jorge Martin, Lorenzo Baldassari, et Johann Zarco entre autres y ont d’ailleurs fait leurs premières armes, avec la réussite qu’on leur connaît. Autant dire que les pilotes engagés dans cette compétition entendent bien tout donner pour s’y faire un nom. Ce qui fut le cas dès les premiers mètres de course où 4 pilotes s'échappaient, emmenés par le pôle man, le japonais Yuki Kunii, suivi de près par Carlos Tatay, Barry Baltus et David Salvador, ce dernier lâchant progressivement prise pour laisser le trio de tête s’expliquer pour la victoire.

Après une lutte intense, Yuki Kunii s’imposera devant Tatay et Baltus. “J’ai voulu prendre l’intérieur pour passer Tatay et prendre l’aspiration de Kunii, je me suis alors retrouvé en 3e position mais j’étais sur une trajectoire assez serrée et Carlos a pu accélérer plus tôt. Je savais que je ne pouvais pas partir seul, j’ai dû me résoudre à rester dans les échappements de mes adversaires et je voulais tenter quelque chose lors du dernier tour, mais j’ai commis une erreur et j’ai dû tout donner pour les rattraper. J’y suis presque parvenu mais ce problème de sélection de vitesse a ruiné mes espoirs. La moto fonctionne parfaitement, pas besoin de changer quoi que ce soit, il suffit de pousser plus encore plus fort. Quoiqu’il en soit, ce fut une bonne course pour moi, c’est bon de se battre aux avant-postes!"déclarait Barry à l'issue de la première manche. 

En seconde manche, le même trio composé de Carlos Tatay, Yuki Kunii et Barry Baltus s’est échappé, les trois hommes se livrant à une lutte sans merci jusqu’au dernier tour. Fort de son expérience acquise lors de la manche précédente, Barry, pénalisé par son gabarit plus imposant, savait qu’il devrait s’échapper et creuser l’écart avant le dernier tour. "J’ai pris les devants à deux tours de l’arrivée. Je savais que je devais prendre suffisamment d’avance afin que mes poursuivants ne puissent pas bénéficier de mon aspiration. Lors du dernier tour, j’ai voulu me replacer afin d’attaquer le prochain virage et j’ai percuté Carlos, dont je n’avais pas remarqué la présence. Ce fut une lourde chute à haute vitesse, mais je suis chanceux de ne pas être blessé. Je tiens à remercier tous le monde pour ce week-end fantastique qui a presque le goût d’une victoire. Merci aussi à Alpinestars pour l’efficacité de leur combinaison!”

 

Prochains rendez-vous pour suivre Barry Baltus:

18 mai: CEV Moto3 au Mans

1er juin: Red Bull MotoGP Rookies Cup au Mugello







 

DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS