Bastien Mackels et Wim Van Den Broeck s'imposent aux 6 Heures Moto de Spa-Francorchamps!

Article publié le 18/08/2019.

Avec une liste d’engagés d’excellente facture, on pouvait s’attendre à un combat de tous les instants aux 6 Heures Moto de Spa-Francorchamps… et on n’a pas été déçu ! 

D’autant que la météo, annoncée difficile, a contribué à rendre ce millésime 2019 extrême, les conditions de piste ne cessant de changer au gré des averses plus ou moins violentes. On ne comptait dès lors plus le nombre de chutes – heureusement sans gravité – et autres freinages manqués, et dans ces conditions, seuls les plus forts allaient être en mesure de tirer leur épingle du jeu. 

Dès le début de la course, le ton était donné, la lutte pour le sommet du classement opposant les polemen Wilbers – J&I Racing (#91, Mackels-Van Den Broeck), HCR – Ducati Lux (#10, Fissette-Jadoul-Mertens), Phenix-Racing Ruby (#19 François-Fritz-Bos) et Dunlop Test Team (#37 Siméon-Da Costa). Une consommation en carburant un peu plus élevée pour la #10, un souci de chaîne pour la #37 et un rythme moins régulier de la #19, tout cela allait permettre à la #91 de Bastien Mackels et Wim Van Den Broeck de se retrouver au sommet du classement peu avant le cap de la mi-course. Une position avantageuse que le duo n’allait plus jamais quitter par la suite, se jouant des conditions météorologiques parfois très délicates pour remporter une impressionnante victoire avec un tour d’avance. Et Wilbers – J&I Racing de faire son apparition au palmarès des 6 Heures Moto de Spa-Francorchamps. Bien joué !

Bastien Mackels: « Je me réjouissait de venir courir à Francorchamps, un circuit que j’affectionne particulièrement. J’avais envie de faire plaisir aux fans belges, et de disputer une belle course ici. C’était mon rêve de battre le record du circuit de Francorchamps, et même si Xavier m’a battu par la suite, j’en garde un bon souvenir. Ma moto était très performante et Wim, qui ne roule pas tant que ça, m’a vraiment étonné avec ses chronos dignes de ceux des pilotes les plus rapides. Je tiens à remercier mon team pour leur travail sans faille, Wim pour avoir été un super coéquipier et Ives Aert, mon sponsor. Je rentre chez moi avec pleins de bon souvenirs et surtout une confiance absolue dans ma moto et mon team Wilbers. J’ai hâte de disputer les deux dernières manches de l’IDM Superbike à Assen et Hockenheim. »

Haletant, le suspense pour les accessits l’a été jusqu’au bout, et si Marc Fissette, Didier Jadoul et Stéphane Mertens semblaient tenir le bon bout au guidon de la Ducati #10, ils subissaient in extremis la loi de Xavier Siméon et Julien Da Costa, qui achevaient la course en force pour s’offrir les lauriers d’argent. 

Le top 6 du général était complété par trois autres machines de la catégorie 1000 Inter, en l’occurrence la #19 Phenix-Racing Ruby (François-Fritz-Bos), qui n’a pas loupé ses débuts dans la catégorie reine, la #88 RR Motorsports (Rolfes-Kerkhoven) et la #111 Final 3 Endurance Team (Larminier-Boelens-Quintens). 

Lauréate en Trophy, la #61 Mototech EWC Team de Grégory Fastré et Vincent Lonbois achevait la course au 7ème rang absolu, en délicatesse avec son équipement pneumatique sous les hallebardes. 

Dans les autres catégories, les rebondissements ont été tout aussi nombreux. C’est ainsi qu’en 600 Inter, la #97 Team Edge RST Racing 2 (Edgeley-Folkard) et la #184 DDB Racing Team (Cresson-Kohnen) pointaient dans le top 5 absolu avant de connaître les affres de la chute. Loris Cresson et Tom Kohnen avaient néanmoins le dernier mot devant la #27 Race Performance (Geenen-De Vleeschauwer-Aelterman), également passée à côté de la montre en or, et la #97 des Britanniques Edgeley et Folkard.

Le leadership a aussi changé plusieurs fois de main en 1000 Junior, le dernier mot revenant à la #41 Team Alien 2 de Patrice Paulis et Jérémy Legros devant la #80 Moto80 (Brochier-Van Melderen-Bonafede) et la #58 HRT (Van Bel-Detollenaere-De Gols). 

Enfin, en 600 Junior, la #174 Lux-Moto Racing (Dupuis-Kaut-Feyen) s’offrait une totale domination, ne quittant jamais le leadership pour remporter une victoire convaincante devant la #336 AJ/JS Products Motomode (Mulders-Dupont) et la #36 VDB Racing Team (Van den Broeck-Scourneau-Griffet). 



 

DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS