#CatalanGP: la victoire de Marquez... les excuses de Lorenzo

Par Julien Lahaye. Article publié le 17/06/2019.



Ce week-end, tous les éléments étaient réunis pour que ce Grand Prix de Catalogne soit des plus haletants. Hélas, le suspens fut de courte durée, puisque la tentative de dépassement de Jorge Lorenzo se clôtura par un strike, emmenant avec lui une bonne partie des prétendants au titre mondial.

En difficulté depuis son arrivée au sein du team Honda HRC, le Majorquin s’était rendu au Japon afin de travailler sur sa position de conduite. Objectif: trouver le plus rapidement possible une solution, afin de gagner en aisance au guidon de sa RC213V. Des changements semble-t-il significatifs, puisque l’espagnol pointait à la 10e position à l’issue des qualifications. Un résultat somme toute encourageant qui donna des ailes au quintuple champion du monde, ce dernier pointant à la 4e place dès le deuxième tour.

Sans doute en excès de confiance, le pilote Honda tenta un dépassement tout bonnement impossible. La suite, vous la connaissez: Vinales, Dovizioso et Rossi furent mis au tapis. Un véritable strike ruinant tout suspens et compromettant sérieusement les chances de succès de ces 3 pilotes en vue du championnat du monde. Une erreur qualifiée de fait de course par les commissaires du Grand Prix de Catalogne, emmenés par Freddie Spencer.

Bien que ces trois pilotes semblent essayer de faire bonne figure, on ne peut qu’imaginer leur frustration!

Rossi, le pragmatique

«C’est vraiment dommage car nous connaissions un très bon week-end. Je me sentais vraiment à l’aise sur la moto. J’ai essayé de dépasser Petrucci et j’arrivais déjà un peu trop vite. Au même moment, j’ai vu le crash de Lorenzo se produire juste devant moi. Je n’ai pas pu éviter sa moto et je suis tombé. J’ai quelques douleurs à la cheville car mon pied s’est coincé entre nos deux motos, mais c’est comme ça… c’est la course et ce genre de choses arrivent.»

Vinales, l’énervé

«J’ai vu quelqu’un débouler très vite à l’intérieur du virage et j’ai essayé d’éviter le contact, mais il a touché ma roue arrière et je me suis juste retrouvé en l’air. C’était impossible d’éviter l’accident. Je pense qu’il aurait dû attendre 4 virages de plus pour me passer. C’est une erreur de rookie, mais il est 5 fois champion du monde. C’est un bon pilote et il a du talent, mais on ne gagne pas la course après 2 tours. Il a sorti 4 pilotes... il faut réfléchir sur la moto! C’était un incident de course, mais il a aussi fait chuter Andrea Dovizioso, qui se bat pour le championnat. Donc tout cumulé, j’espère que la direction de course va faire son travail comme elle l’a fait avec moi!»

Dovizioso, l’analyste

«Je préfère ne pas m’étendre sur cet incident, ce qu’il s’est passé est très clair. Jorge a pris un excellent départ et son rythme était proche du nôtre. Je peux comprendre qu’il ait voulu dépasser Maverick, mais il a commis une grosse erreur. Il n’était pas lucide à ce moment-là.»

Lorenzo fait son méa culpa

«Vous n'avez aucune issue quand vous freinez un peu trop tard, comme je l’ai fait. C'est entièrement ma faute, mon erreur et je présente mes excuses. C'est vraiment déplorable d'avoir emmené 'Dovi', Maverick et Valentino. Ca n'est pas leur faute, c'est la mienne», a reconnu Lorenzo.

Fait de course mis à part, signalons l’excellente performance de Marc Marquez. Débarrassé de ses plus proches poursuivants au championnat, l’espagnol fut l’auteur d’une course sans faute. Avec une avance de plus de 5 secondes, le pilote officiel Honda pu se permettre de gérer sa course pour passer le drapeau à damier avec 2.660s d’avance sur le français Quartararo. Ce dernier se voit ainsi récompensé de ses superbes prestations de début de saison et accroche son premier podium en catégorie reine, 12 jours seulement après son opération du syndrome des loges. Danilo Petrucci 3e, réalise également une belle opréation. 

Fabio Quartararo

«Je suis très heureux de ce que nous avons accompli aujourd'hui. Grâce à l’adrénaline de la lutte pour le podium - et le médicament - mon bras ne m’a pas tellement dérangé dans la course. Dans les derniers tours, mon bras a commencé à me faire très mal, mais la récompense d’être sur le podium est bien plus grande que cela. Il y a douze jours, je subissais une opération et aujourd'hui, je suis sur le podium. Je tiens à remercier l’équipe pour l’opportunité qu’elle m’a donnée et pour tout le travail qu’elle accomplit.»

Au classement du Championnat du monde, Marquez compte désormais 140 points, soit 37 de plus que Dovizioso, contre 12 avant le GP. Prochain rendez-vous à Assen le 30 juin!

Classement général (TOP 10)

 

 

 

 


 

DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS