Fabio Quartararo arrache la victoire à Doha!

Par Vincent Marique. Article publié le 05/04/2021.

Comme la semaine dernière, si Ducati a longuement mené les débats, la victoire est revenue à Yamaha sur la piste de Losail.

Mais cette fois, c'est Fabio Quartararo qui a tiré son épingle du jeu!

La saison MotoGP s'annonce particulièrement disputée cette année...

Entre les Ducati, les Yamaha et les Suzuki, la bagarre a été une fois encore superbe pour ce deuxième Grand Prix de la saison, toujours au Qatar, avec des Ducati clairement très puissantes et rapides en ligne droite, des Suzuki très agiles, à l'aise dans les portions plus sinueuses, et des Yamaha bien équilibrées et performantes en fin de course.

Si le début de course était dominé par les Ducati du team Pramac, avec un excellent Jorge Martin qui menait longtemps les débats après s'être élancé de la Pole, derrière, les Suzuki se mettaient très vite en évidence tandis que les officiels Yamaha restaient dans le bon peloton.

Comme lors de la manche d'ouverture de la saison, les positions s'échangeaient allègrement dans le groupe de tête, les Ducati se montrant très rapides en ligne droite mais moins à l'aise dans les sections plus sinueuses. A cinq tours de l'arrivée, bien malin qui aurait pu sortir de son chapeau le trio victorieux...

Plaçant une attaque décisive au meilleur moment, à deux tours de l'arrivée, Fabio Quartararo parvenait à prendre quelques mètres d'avance et offrait à l'équipe officielle Yamaha son deuxième succès de la saison. Une victoire un peu belge puisque le chef-mécano du Niçois n'est autre que Bernard Ansiau.

C'était même un doublé pour les Français puisque Johann Zarco débordait in extremis son équipier Jorge Martin, s'emparant par la même occasion de la tête du championnat.

Derrière la Yamaha et les deux Ducati Pramac, on retrouvait à deux secondes à peine la Suzuki de Rins, qui devançait d'un souffle la Yamaha de Vinales et, à peine plus loin, la Ducati officielle de Bagnaia.

Septième, le Champion du Monde, Joan Mir, avait perdu un peu le contact suite à un accrochage avec Jack Miller, seulement 9e à l'arrivée sur la Ducati officielle, encore une fois.

Si les KTM n'étaient guère à l'aise, Brad Binder décrochait tout de même la 8e place. Le Top 10 était complété par l'Aprilia d'Aleix Espargaro, davantage dans le coup en début de course.

Au sein du team Yamaha Petronas, les soucis se sont poursuivis avec la modeste 12e place de Morbidelli. Valentino Rossi termine même en dehors des points au 16e rang.

Ce n'est guère plus réjouissant chez Honda avec le tir groupé aux 13 et 14e rangs des Honda officielles de Pol Espargaro et Stefan Bradl. Plus que jamais, le constructeur japonais espère pouvoir récupérer, dès Portimao, Marc Marquez.

En Moto2, la victoire est revenue comme la semaine dernière à Sam Lowes, le pilote du Marc VDS Racing Team. Il a devancé de justesse Remy Gardner et le rookie Raul Fernandez.

En Moto3, le rookie Pedro Acosta a réalisé l'exploit de s'imposer après être parti des stands. Une première dans cette catégorie!

 

DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS