#MotoGP: un début de saison comme on les aime!

Article publié le 11/03/2019.



Cinq pilotes étaient en lice pour la victoire au Qatar. Au terme d’une course haletante, c’est Dovizioso qui s’est imposé… pour 23 millièmes!

Le coup d’envoi de la saison 2019 était donné ce dimanche sur le Circuit International de Losail. Un moment qu’attendaient les fans du monde entier, et ils n’ont pas été déçus!

À l’extinction des feux, le pilote Ducati officiel signait le meilleur envol pour venir pointer en tête au premier virage devant Jack Miller et Marc Márquez… Tout l’inverse du poleman Maverick Viñales, qui voyait sa belle performance de la veille balayée dès les premiers tours de roues. Et le Catalan n’était pas au bout de ses peines, puisque ce dernier se faisait bientôt déborder par les deux GSX-RR, qui allaient d’ailleurs rapidement se mêler à la lutte aux avant-postes.

Pour autant, son équipier Valentino Rossi, parti de la 14e position, empruntait le chemin inverse en remontant un à un ses adversaires pour finalement arriver à rejoindre le groupe de tête. C’est finalement un groupe de neuf pilotes s’est formé, avec : Andrea Dovizioso, Marc Márquez, Cal Crutchlow, Álex Rins, Joan Mir, Danilo Petrucci, Maverick Viñales, Valentino Rossi et Franco Morbidelli.

À deux tours du but, Andrea Dovizioso commettait une petite erreur, qui permettait à Marc Márquez de s’emparer du leadership. Mais à l’entame de la dernière boucle, l’Italien répliquait en faisant une nouvelle fois parler la puissance du moteur Ducati en ligne droite. Les deux hommes nous ont finalement offert un remake de l’édition 2018, avec une victoire signée Andrea Dovizioso à 23 millièmes près, la 22e de sa carrière.

Juste derrière on retrouvait Cal Crutchlow, Álex Rins et Valentino Rossi, le tout à moins de six dixièmes ! Danilo Petrucci et Maverick Viñales se sont classés quant à eux sixième et septième. Joan Mir, Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu) et Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini) complètent le Top 10.

Andrea Dovizioso

"Je suis super content de cette victoire, surtout parce qu'après les essais, je ne m'attendais pas à être aussi rapide. Nous sommes restés concentrés et nous avons progressé à chaque session. Notre stratégie dans la course consistait simplement à préserver le pneu. Cela a fait la différence, mais ce n’était pas facile, car j’ai mené pendant presque toute la course et je ne pouvais pas vraiment étudier mes adversaires. Marquez a tout donné, comme d’habitude, et m'a poussé à la limite. Nous avons profité au mieux de notre force: l’accélération et la vitesse de pointe. Mais nous devons encore améliorer notre vitesse en virage. Cette année, il y aura beaucoup de pilotes rapides et il sera crucial de ne pas perdre trop de points sur des pistes moins favorables. Nous devons garder les pieds sur terre et continuer à travailler dans cette direction ".

Le prochain rendez-vous aura lieu le 31 mars en Argentine.

 

DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS