Quartararo héros de toute une nation!

Par Vincent Marique. Article publié le 20/07/2020.

20 ans... Cela faisait plus de vingt ans que la France attendait de voir à nouveau son drapeau flotter au-dessus de la plus haute marche d'un podium dans la catégorie-reine. Grâce au phénomène Fabio Quartararo, nos voisins ont enfin trouvé leur nouvelle étoile.

Valencia, 1999. Sur le circuit Ricardo Tormo, Régis Laconi s'offrait sa première victoire dans la catégorie-reine, celle des 500cc. Le premier succès du pilote Yamaha allait aussi être le dernier d'un pilote français à ce niveau.

En 2019, Johann Zarco passait près de la victoire. Fabio Quartararo plus près encore. Mais ce succès qu'il méritait déjà l'an dernier s'était refusé plusieurs fois à lui. Disposant - enfin - d'une machine similaire aux officiels Yamaha, mais évoluant toujours sous les couleurs de Petronas, le jeune Niçois n'a pas laissé passer la première occasion pour s'offrir, à Jerez, cette victoire tant attendue.

Avant de rejoindre le team officiel Yamaha en 2021 à la place de Valentino Rossi, Fabio Quartararo a une fois encore étalé sa classe durant tout le week-end. Très performant en qualifications, puisqu'il signait la Pole, le pilote du team Petronas Yamaha mettait quelques tours à trouver le bon rythme pour s'emparer de la première placeau au détriment de Vinales. Et Marc Marquez là-dedans? Parti comme un boulet de canon, l'Espagnol y allait de sa - première - erreur au cinquième tour, faisant un long passage par le bac à graviers.

Désormais leader, Quartararo allait creuser l'écart et s'imposer au terme d'une course "à la Marquez", c'est-à-dire parfaite et en solitaire quand toutes les étoiles sont alignées.

Derrière, les débats étaient comme toujours très spectaculaires. Pendant que Marquez effectuait une remarquable remontada, Miller et Vinales bataillaient pour le premier accessit, Morbidelli, Bagnaia, Dovizioso et l'étonnante KTM de Pol Espargaro suivant un peu plus loin.

A quatre tours de la fin, Marquez avait la deuxième place en point de mire quand il partait de nouveau à la faute. Pour le compte cette fois. Le dernier tour était marqué par une jolie bataille pour le podium. Au final, Maverick Vinales s'emparait du premier accessit devant la Ducati officielle d'Andrea Dovizioso.

Jack Miller, Franco Morbidelli et Pol Espargaro terminaient ensuite dans cet ordre et dans un mouchoir de poche.

 

 

 

DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS