Spielberg: Dovi à l'orgueil, la journée des miracles...

Par Vincent Marique. Article publié le 16/08/2020.



Spielberg nous a réservé ce dimanche un scénario à la Stephen King... 

Après l'annonce-choc du divorce entre Ducati et Dovizioso, la course de Moto 2 - marquée par l'accident très spectaculaire de Syahrin - laissait déjà augurer qu'on n'allait pas passer une journée tranquille en Styrie. 

Et en effet, la course de MotoGP devait également être interrompue après quelques tours seulement suite à un terrible accrochage au freinage entre Zarco et Morbidelli. Transformées en missiles, la Ducati et la Yamaha manquaient de peu un Valentino Rossi qui a dû se dire, comme beaucoup, que les miracles existent encore heureusement.

La course était évidemment interrompue, au grand dam de Pol Espargaro, en tête avec sa KTM.

Au restart, les Ducati et les Suzuki confirmaient leur niveau de performances sur la piste autrichienne. Alors que Rins, Miller et Dovizioso creusaient l'écart, Espargaro accumulait les erreurs sur sa KTM, avant d'être fauché par l'autre KTM d'Oliveira. Exit le futur pilote Honda, mais aussi Alex Rins, parti tout seul à la faute.

Devant, un trio se détachait, composé de Dovizioso, Miller et Mir, l'autre pilote Suzuki. Intouchable en fin de course, Dovi montrait à Ducati qu'il reste motivé et, pourquoi pas, le favori pour le titre. L'Italien s'imposait devant la Suzuki de Mir, qui profitait d'une petite erreur de Miller dans l'avant-dernier virage.

Rossi terminait à une belle cinquième place, juste derrière la KTM de Binder. Toujours leader du championnat, Quartararo a vécu un deuxième week-end difficile, se contentant de la 8e place sur sa Yamaha du team Petronas. C'était cependant un peu mieux que Vinales, seulement 10e avec une Yamaha officielle ralentie pour des soucis mécaniques.

Au championnat, Quartararo reste leader, 11 points devant Dovizioso. Le pilote dont Ducati ne voulait visiblement plus pour 2021...

 

DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS