Xavier Siméon, plus rien à perdre?

Par Julien Lahaye. Article publié le 10/09/2018.



Xavier Simeon avait pour espoir de mettre à profit l'opportunité qui lui a été offerte de piloter la GP17 de son équipier. Ses espoirs se sont évaporés au début du quatrième tour. 

Grosse déception pour Xavier Siméon et ses fans ce week-end à Misano. Le pilote Zelos/Classic21 se voyait offrir la chance de pouvoir faire ses preuves au guidon de la Desmosedici GP17 de son équipier Tito Rabat. Le week-end avait bien commencé puisque le Bruxellois améliorait sensiblement son rythme lors des sessions libres, s'offrant même une superbe 13e place lors de la FP3, il est vrai, dans des conditions de piste particulières.

Impressionné par la Ducati GP17, il terminait les séances d’essais heureux de ses sensations, et visait une position de départ dans les cinq premières lignes de la grille. C'est finalement en 22e position que Xavier s'élançait ce dimanche. Rien de catastrophique en soi, mais sur la grille de départ, au micro de nos confrères d'Eurosport, Xavier, conscient du challenge, déclarait "n'avoir plus rien à perdre".

Un mauvais départ hypothéquait toutefois d'entrée de jeu toute chance de bon résultat en course. Poussant au maximum pour recoller au groupe se trouvant devant lui, le pilote Reale Avintia est parti à la faute et a dû se résoudre à rentrer au box.

Une mauvaise nouvelle quelques jours après l'annonce de l'arrivée de Karel Abraham chez Reale Avintia. Néanmoins, il lui reste encore 3 chances de pouvoir s'illustrer et nous savons pertinemment qu'il fera tout ce qui est possible pour tirer parti de ces opportunités.

« C’était dommage de chuter en course et ce n’est évidemment pas ce à quoi je m'attendais. Les choses ont mal tourné dès le départ, et c’est ce qui a finalement causé ce crash, parce que j’ai essayé de récupérer et de revenir sur le groupe qui était devant moi. Mais en dehors de cela, je me suis bien amusé et j'ai beaucoup appris ce week-end sur la GP17, bien que, bien sûr, vous ne pouvez pas sauter sur une autre moto et faire des miracles. Je pense que j’ai fait de bons temps lors des essais, par rapport à l’année dernière. Et j’ai également pu me rendre compte une fois de plus que le niveau de cette catégorie est très élevé, même avec une meilleur moto. J'espère pouvoir profiter de tout ce que j'ai appris ce week-end en arrivant à Aragon, où je veux être plus fort à partir de vendredi et faire un bon week-end ».

 

DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS