Essai BMW R 1250 GS Adventure: Parce que "plus" ne signifie jamais "trop"!

Par Bruno Wouters. Article publié le 15/12/2020.

Et ça fait quarante ans que ça dure! Les plus de 60 ans se souviennent tous de l’apparition de la R 80 G/S en 1980. Forte de ses 800cc, 50ch, 167kg et près de 170km/h en pointe, la première GS, tout simplement le plus gros trail du monde, se distinguait encore par son bicylindre à plat, son monobras et sa transmission par arbre. Elle relégua immédiatement et sans peine ses concurrentes les plus sérieuses au rang de gentilles antiquités et la planète «trail» de basculer dans un monde nouveau!

Texte Bruno Wouters - Photos Jonathan Godin

L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt… Voilà que résonne dans ma tête cette juste sentence, martelée avec raison par mon prof de philo lorsque j’étais en âge de suivre ses cours. Mais voilà, je n’ai, cette fois, pas suivi ce précieux précepte et me voici chez l’importateur BMW, rageant de m’être fait siffler les deux R 1250 GS disponibles par des collègues tombés de leur lit! M’en fous, tant qu’à faire dans le «plus», je me rabats sur l’Adventure, avec l’infinie satisfaction de battre mes collègues sur un point fondamental: «avoir la plus grosse»! En prime, j’échappe à la 40 Years Edition, noire avec ses oreilles jaunes (les protège-mains!), pas top en photo, si je me fie aux infos de notre Jon national en personne! Ce dernier semble, en effet, bien plus satisfait par cette livrée «Rallye», facturée 830€, qui pare notre monture d’un très original blanc-bleu-rouge souligné de jantes dorées. C’est bien simple, on dirait une Honda Africa Twin! Quoi? J’ai dit quelque chose qu’il ne fallait pas?

Parlons-en, de ce «Style Rallye»: hormis la livrée tricolore et les jantes dorées (rajoutez 55€, sinon elles seront noires!), le pack inclut une selle Rallye basse et la bulle de la GS normale, autrement moins protectrice que celle habituellement dédiée à l’Adventure, exposant fortement les épaules aux intempéries ou aux morsures du froid, comme je m’en rendrai vite compte. Cette selle basse opère, du coup, l’impasse sur la possibilité - une nouveauté de ce millésime 2021 - d’opter pour une selle chauffante. Vous voulez privilégier la bulle haute et la selle en deux parties montées de série sur l’Adventure? Prévoyez 130€ de plus… Une affaire, ce pack Style Rallye! Le conseil du jour? Gardez vos thunes et allez chez votre carrossier favori (sinon j’en connais d’excellents!), il vous proposera une livrée exclusive, pour moins d’argent!

Savoir-faire

Faut-il encore vous présenter cette machine, symbolisant on ne peut mieux le savoir-faire de la marque à l’hélice? Il y a deux ans, nous découvrions, en cette époque bénie des voyages de presse qui nous emmenaient en ces tristes périodes hivernales vers de plus clémentes et ensoleillées contrées, la 1250 GS, plus généreuse en cylindrée (de 1.170cc à 1.254cc) mais surtout en puissance grâce à la distribution variable baptisée ShiftCam. La GS se parait encore, de série ou en option, de diverses aides à la conduite électroniques, dont l’aide au démarrage en côte (HSC), le contrôle dynamique de traction DTC et l’ABS Pro, tenant compte tous deux de l’inclinaison de la moto. La suspension ESA Dynamic se chargeait dorénavant d’équilibrer automatiquement la charge de la moto: plus besoin de se préoccuper du réglage de la précharge, un «plus» pour une machine qui sera régulièrement utilisée tant en solo qu’en duo, voire chargée de bagages. Les modes de conduite, au nombre de deux, se pouvaient, moyennant supplément, se renforcer de deux modes supplémentaires, voire même de quatre pour l’Adventure. La dotation standard de la GS s’enrichissait encore en 2018 de l’écran TFT associé au multi-contrôleur (la grosse mollette à main gauche), tandis que l’appel d’urgence intelligent était proposé en option. Deux ans plus tard, le millésime 2021 ne révolutionne rien, se contentant d’une discrète mise à niveau de son équipement, histoire de rester «placé» dans la course aux armements menée par une concurrence active comme jamais, comme par exemple une Africa Twin qui semble chaque année prendre du galon, ou une Ducati qui a l'air de considérer que 170ch sont un minimum pour aller se promener, au risque de passer pour une c… molle…

(...) Découvrez la suite de cet essai de la R 1250 GS Adventure dans le nouveau Moto 80 #841!

 

DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS