Essai BMW G 310 R - Premiers tours de roue !

Par Bruno Wouters. Article publié le 10/09/2016.

La présentation internationale de la très attendue BMW G 310 R aura lieu en décembre. Mais quelques médias triés sur le volet ont déjà eu la chance de s’asseoir à son guidon. Moto 80 était de la partie!

Le constructeur allemand avait fixé la réunion dans les locaux qui ont vu naître la marque, il y a un siècle. Des bâtiments fraîchement rénovés qui abritent le département «classiques» du groupe. La G 310 R, capitale pour les ambitieux projets mondiaux de la marque, sera d'abord proposée en Europe, avant de se voir distribuée sur le reste du monde. Resituons les enjeux. BMW, fort de ses 130.000 ventes annuelles, vise les 200.000 unités à l'horizon 2020. Impératif donc de défricher de nouveaux marchés, de nouveaux clients. Impératif également pour la marque de descendre en gamme et en prix. Un objectif possible grâce à une délocalisation de la production en Inde. Le choix s'est porté sur TVS, dont les ouvriers ont été formés par BMW, avec une chaîne de fabrication dédiée installée par les Allemands, avec de l'outillage allemand, histoire d'égaler les standards de qualité exigés dans l'usine de Berlin-Spandau.

Pas d’options

La 310 n'a rien d'une BMW au rabais malgré son prix inhabituel pour la marque: 4.950€. Un prix «net», puisqu'aucune option n'est prévue! Seule une gamme d'accessoires sera disponible en concession, parmi lesquels de la bagagerie, différentes selles, des poignées chauffantes, une béquille centrale ou des clignotants à LEDs. La construction est soignée, la finition flatteuse, la «petite» ne fera pas honte à la marque. La 310 se distingue par l'architecture originale de son moteur, incliné vers l'arrière. Ce choix optimise l'admission en la plaçant vers l'avant, l'échappement sortant par l'arrière. Le centre de gravité s'abaisse et se reporte vers l'avant. Tout en conservant un empattement court favorable à l'agilité, cette disposition permet en outre le montage d'un bras oscillant long, gage d'une excellente stabilité.

Horizon élargi

Bonne surprise au guidon, le petit mono se montre accommodant dans les bas régimes. Tirant très court, il permet de rouler en sixième à 50km/h aux environs de 3.000tr/min. L'horizon s'élargit, la petite 310 continue à se montrer sous son plus beau jour. Le rythme s'accélère, le régime aussi. Il ne faut pas se priver d'exploiter la plage, qui court de 3.000 à 10.000tr/min. Rien à dire sur le comportement routier: légère, la 310 se montre aussi vive que maniable, et même joueuse. Cette agilité n'oblitère en rien une stabilité qui n'aura jamais été prise en défaut durant notre essai. Un essai détaillé que vous pourrez découvrir dans notre Moto 80 d’octobre.

DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS