Essai KTM 890 Adventure: le tir est rectifié!

Article publié le 09/11/2020.

KTM présente la 890 Adventure. En ce qui me concerne, c’est une opportunité pour les Autrichiens de faire remonter dans mon estime leur moto d’aventure de moyenne cylindrée. En effet, je n’étais pas superfan de la 790...

Texte Pieter Ryckaert

Pour que tout soit clair, ce n’est pas que je n’appréciais pas la 790 Adventure. Mais j’en attendais certainement un peu trop. L’an dernier, quand j’ai pu l’essayer lors d’un test comparatif, je n’avais en effet aucun feeling au niveau de la roue avant et donc ma confiance au guidon en a pâti. La réponse des gaz était aussi du genre «nerveux». Trop à mon goût, en tout cas. Surtout en tout-terrain. Pour le reste, il n’y avait pas de raisons de se plaindre. Que du contraire. Mais je n’avais pas ressenti ce fameux «déclic» indispensable au guidon d’une moto. Pourtant, pas mal de mes collègues avaient été impressionnés par cette 790, au point même de la considérer comme la moto d’aventure de l’année. Cette 790 que j’avais testée, elle ne reposait pas sur ses pneus Avon de série, mais bien sur des Dunlop. Peut-être est-ce une partie de l’explication. C’était d’ailleurs l’avis notamment de Laurent, notre rédacteur en chef et de Stefaan, notre collègue chez Motorrijder.

Amortisseur de direction

KTM devait donc, à mes yeux, rectifier le tir. Et d’ailleurs, c’est un peu aussi ce qu’on pouvait déduire de ce que la marque a raconté, ou n’a pas dit, à l’occasion de la présentation de cette 890. Le vilebrequin a ainsi vu son poids s’accroître de 20%. Objectif: non pas une meilleure courbe de puissance, mais bien davantage de stabilité sur la moto. Si vous n’avez pas conscience de l’importance d’un vilebrequin qui tourne pour la stabilité, faites ce test si vous le pouvez avec une moto de trial: moteur tournant, et donc vilebrequin en mouvement, faites du surplace et puis coupez le moteur. Vous comprendrez directement à quel point la rotation du vilebrequin est essentielle pour conserver la stabilité d’une moto. Le guidon est désormais monté sur des tés de fourche en aluminium plutôt qu’en acier. Le but: un peu plus de «flexion» au niveau du matériau. Et puis, il y a l’ajout d’un amortisseur de direction.

(...) Découvrez la suite de ce premier essai de la nouvelle KTM 890 Adventure dans le nouveau Moto 80 n°840, désormais disponible en librairie. 

DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS