Essai Yamaha MT-03: drift en 300

Article publié le 17/02/2020.

Même si la précédente génération n’avait que 3 ans, la MT-03 a également bénéficié d’un lifting. Le segment A2 continue à se développer et Yamaha ne voulait pas louper le bon wagon avec sa famille MT. 

Cette MT-03 version 2020 se distingue surtout au niveau du look par rapport à sa devancière. Le nouveau bloc optique, plus agressif, intègre un éclairage full LED, même pour les indicateurs de direction.

Ce nouveau phare masque un peu mieux que cette MT-03 n’est jamais «que» la version dépouillée de la YZF-R3. Mais avec les nouvelles prises d’air, le réservoir plus large et un écran LCD que l’on peut contrôler sans quitter le guidon des mains, on en reçoit davantage pour son argent. Et le compte-tours se montre capable de grimper jusqu’à 11.000tr/min. Un régime assez impressionnant.

 Le guidon se voit logé un peu plus haut et plus proche du conducteur. On retrouve donc la position typique et redressée des MT de plus grosse cylindrée. La hauteur de selle se révèle de «seulement» 780mm, votre fessier culminera donc plus bas que sur une MT-125. Étonnant.

Cette décision s’explique par le fait que Yamaha vise aussi un public féminin avec cette MT-03. Le cadre, lui, n’a pas évolué, mais le bras oscillant a été allongé pour renforcer la stabilité. La suspension arrière s’est vue adaptée en fonction de la position de conduite et de la nouvelle répartition des masses. Tandis que la principale évolution se situe au niveau de la fourche, désormais une KYB inversée.

Les freins ont aussi été revus et, ce n’est pas un détail, cette MT-03 repose sur des Dunlop Sportmax. Yamaha affirmant avoir voulu conserver les points forts de la précédente MT-03, nous supposons qu’elle n’est donc guère différente de sa devancière.

Souplesse

Personnellement, si je suis fan des «petites» motos, je déteste les routes espagnoles sous la pluie. Et juste avant que notre groupe ne s’élance, une belle averse est tombée sur Malaga. Je fais cependant le pari de laisser la combinaison pluie à l’hôtel avant de m’installer sur la MT-03. Si la selle se montre effectivement bien basse, la première impression n’est pas au rabais: on a affaire à une moto plus adulte avec un réservoir plus large capable de contenir désormais 14 litres d’essence. Mais même avec mon très moyen 1m76, je trouve l’angle formé par les jambes vraiment limite.

Si Yamaha annonce un poids en ordre de marche de 168kg, la MT-03 semble plus légère, surtout quand il s’agit de se faufiler dans la circulation espagnole. Le bicylindre se révèle particulièrement souple. Il ne vibre quasiment pas et, à plusieurs reprises, je me surprends à rouler en quatrième en ville à un régime assez faible. Le bloc s’en tire très bien. Et quand la route se dégage un peu, il continue à surprendre par sa souplesse. Si je vais titiller parfois le limiteur à 11.000tr/min, j’aurais tout aussi bien pu rester entre 6.000 et 8.000 tours.

Drift

Rapidement, notre petit groupe quitte la ville pour retrouver une route sinueuse. Sur ce parcours, la MT-03 met en confiance et j’enchaîne les virages en oubliant presque que les routes espagnoles sont très glissantes dans ces conditions. J’essaye d’évaluer un peu le grip du pneu arrière. L’ABS est là pour aider évidemment, mais j’ai quand même l’impression de rouler sur du verglas.

En remettant les gaz à la sortie d’une énième épingle, sans être agressif pourtant avec la poignée de droite, le Dunlop Sportmax décroche brutalement. Drifter en 300, il faut le faire! Je baisse tout de suite le rythme. Et de toute manière, l’ouvreur estime certainement qu’il n’est pas raisonnable de continuer dans ces conditions. Ce sera une pause-café plutôt qu’une boucle supplémentaire sur ces routes de montagne. Dans le groupe, personne n’a l’air de s’en plaindre.

Conclusion

Au vu des conditions de l’essai, il m’est évidemment difficile de juger la partie-cycle. En ville, la machine met, en tout cas, en confiance. Et si vous deviez un jour rouler sur le verglas, cette MT-03 semble s’y prêter parfaitement. Le moteur se révèle très souple et ne vibre pas. Toutefois, je ne parviens pas à me défaire de l’impression que dans la famille MT, cette MT-03 se révèle un peu moins convaincante qu’une MT-07, qui est aussi disponible en version A2. Mais cela n’enlève rien aux qualités de la MT-03. C’est simplement la preuve que la MT-07 est vraiment excellente.

---

Les up

- Look moderne

- Agrément

- Souplesse du bloc

Les down

- Angle des jambes

- Un peu moins top que les autres MT

- MT-07 aussi disponible en version A2

Prix de base: 5.499€

Consommation annoncée: 3,8l/100km

Disponibilité: immédiate

 

TEXTE: Pieter RYCKAERT

DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS