Essai Yamaha XSR 700 XTribute: le Scrambler façon XT

Par Bernard Dorsimont. Article publié le 12/07/2019.

Parallèlement à la présentation de la nouvelle Ténéré, Yamaha avait également amené dans ses bagages une nouvelle déclinaison néo-rétro de la XSR 700. Son nom, XSR700 XTribute, rend hommage au modèle emblématique des années 70.

La nouvelle XSR700 XTribute fait partie de la gamme Sport Heritage de Yamaha qui mêle look rétro et technologie de pointe et dans laquelle on retrouve la XSR900, la XV950 et son bicylindre en V, ainsi que la XSR700 qui a servi de base à l’élaboration de cette XTribute. XTribute avec un grand X et un grand T car Yamaha rend ici hommage à une légende des années 70: la fameuse XT500, un monocylindre quatre temps à refroidissement à air qui a connu un grand succès grâce à sa conception simple, sa puissance facilement exploitable et sa polyvalence extrême. Le constructeur fait ainsi le lien entre un passé emblématique et une nouvelle génération de motos adaptée aux goûts du moment.

Il a développé à cet égard un concept marketing intitulé «Faster Sons», avec notamment une ligne de vêtements qui illustre cette combinaison entre élégance d’antan et technologie actuelle. Pour ce faire, les coloris de la XTribute ont été inspirés par la version 1981 de la XT. Le célèbre réservoir argent, les garde-boues blancs et les roues dorées se retrouvent ici de même que les clignotants de couleur orange. Le logo XSR700 est également inspiré de celui de la XT500.

Look soigné

Outre ses coloris XT, la XSR700 XTribute arbore un guidon relevé de type tout-terrain qui rappelle le style urbain scrambler. Ce large guidon participe au look mais offre aussi une position de conduite décontractée qui permet de manœuvrer aisément à basse vitesse. Les repose-pieds de style tout-terrain ajoutent une petite touche de robustesse au scrambler tandis que les jantes monobloc à 10 branches de 17 pouces sont chaussées de pneus spécifiques Pirelli MT60RS dont les petits pavés renforcent l’aspect agressif et autorisent quelques excursions dans les chemins.

Afin de respecter le design original de la XT, la selle est droite et marquée d’un logo XTribute bombé à l’arrière. Elle se positionne aussi 30mm plus haut que sur la XSR standard. L’aspect visuel se veut soigné dans les détails avec, par exemple, des soufflets sur la fourche pour renforcer le côté vintage ainsi que des leviers noirs et le haut des tubes recouvert de plastique de même couleur pour créer un style épuré dans la partie avant.

Technologie moderne

Les petits feux arrière à LED et le tableau de bord LCD rappellent immédiatement que la XTribute se pare également d’éléments très modernes. Le compteur digital se voit situé dans une position différente de celle de la XSR700 standard et les protections de cadre et de radiateur se parent de noir, tout comme le moteur. Ce bicylindre en ligne de 689cc - dont la conception crossplane développe un couple élevé et linéaire - est reconnu pour son caractère vif et sa faible consommation. Affichant 191kg tous pleins faits, la XSR700 XTribute incarne aussi un scrambler assez léger. Le cadre en acier a été conçu pour procurer maniabilité et agilité, ce qui devrait rendre la XTribute particulièrement à l’aise en ville et une gamme d’accessoires est prévue afin que tout un chacun puisse se concocter une machine en fonction de ses goûts.

L’application «My Garage» permettra, à cet effet, de construire et de visualiser ensuite sa moto sous tous les angles. Une fois le choix définitif retenu, celui-ci peut être enregistré et transmis ensuite vers un concessionnaire pour finaliser la commande. Les pièces stylisées comprennent notamment des protections, des grilles de radiateurs et des supports de plaque d'immatriculation à montage haut, un échappement Akrapovic 2-en-1 avec finition noire, ainsi que des amortisseurs et des ressorts de fourche Ohlins, des ajusteurs de biellettes mais également diverses sacoches en cuir, un porte-bagages, des repose-pieds passager personnalisés, etc...

Rigoureuse

Notre essai a lieu sur la côte espagnole et depuis l’hôtel situé dans l’arrière-pays, je file rapidement vers le littoral en suivant l’ouvreur de la marque. Par rapport à la Ténéré essayée la veille, le moteur apparaît tout de suite plus libéré et plus rageur. Le poids contenu et le pot Akrapovic qui équipe nos machines ne sont certainement pas étrangers à cela mais, renseignement pris, un petit travail a également été réalisé sur la cartographie moteur et celui-ci développe un cheval de plus. Le résultat s'avère très plaisant. Ce bicylindre 700 est décidément une réussite. Très disponible, coupleux, suffisamment puissant, facile d’emploi, il remplit parfaitement son rôle en secondant efficacement une partie-cycle alerte et stable à la fois. La XTribute possède un côté joueur particulièrement séduisant et profiter de son agilité se révèle un véritable régal. Les changements de cap s’effectuent sans le moindre effort et la moto passe d’un angle à l’autre avec aisance.

Nous abordons à présent les contreforts montagneux et je suis agréablement surpris par la tenue de route de notre «XT dernière génération». Elle se montre extrêmement stable et, une fois placée, reste parfaitement calée sur sa trajectoire. Les suspensions travaillent efficacement et sont bien réglées avec un bon accord avant/arrière. Les pneus accrochent le terrain et on peut vraiment s’en donner à cœur joie sans arrière-pensée. Je rentre très facilement dans les virages et j'adopte un rythme rapide sans aucun problème. Je ne m’attendais pas à un caractère aussi rigoureux au guidon d’un scrambler…

Dans les lignes droites, je constate que la protection au vent est, par contre, inexistante et la selle, bien que raisonnablement confortable, n'a pas été prévue pour effectuer de longues étapes. Tout comme la machine elle-même, en somme. Pourvus de l’ABS en série, les freins n’appellent aucune critique, une remarque qui vaut d’ailleurs pour l’ensemble de ce scrambler néo-rétro, tant on ne voit pas trop ce qu’on pourrait lui reprocher de fâcheux.

Conclusion

En définitive, cette XTribute constitue une belle surprise. Venant de rendre le guidon de la Ténéré essayée la veille, je m’attendais à devoir effectuer un test pour la forme sur une machine plus soucieuse de son esthétique que de ses qualités intrinsèques. Mais il n’en est rien. Sous son allure un peu débonnaire et insouciante, ce nouveau scrambler cache une rigueur à laquelle on ne s’attend pas au premier abord.

Un moteur plaisant à l’usage, bien rempli, facile et pourtant pas fade, associé à une partie-cycle efficace et parfaitement mise au point: voilà qui donne une excellente recette pour cette moto conciliant look et côté pratique, accessibilité et performances, conception sérieuse et plaisir d’emploi. Vendue au tarif de 8.799€, cette nouvelle XSR est une machine intéressante à plus d’un titre et qui en surprendra plus d’un.

Les up:

- Ensemble moteur/partie-cycle homogène

- Bon compromis entre fun et efficacité

- Look soigné dans les détails

Les down:

- Absence de protection au vent

- Différence de prix par rapport à la XSR700

- Akrapovic un peu disgracieux

Prix de base: 8.799€

Consommation annoncée: 4,5l/100km

Disponibilité: immédiate

 

 

DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS