Essai Essai équipement: la dorsale qui se fait oublier

Article publié le 03/01/2019.



Les dorsales fournies à l’achat de blousons sont, pour la plupart, anecdotiques et n’offrent que peu de protection. Discrète et confortable, voici la Vanucci Vest, la dorsale qui se fait oublier.

S’il est bien une protection dont le motard ne devrait jamais se passer, c’est la dorsale! Tant en balade du dimanche, qu’en essai ou encore sur piste, c’est l’accessoire indispensable. Malheureusement, trop de motards se contentent de plaques de mousse, supposées amortir les chocs et protéger la colonne vertébrale.

Disponible en plusieurs tailles sous la forme d’un gilet, la Vanucci Vest assure un ajustement au plus près du corps, gage de confort et de sécurité. Testée lors de diverses conditions, cette dorsale de niveau 2 (le plus élevé) a su m’accompagner tout en se faisant oublier, même sur circuit où elle m’a procuré une rare liberté de mouvement.

Côté reproche, je ne peux que signaler un manque de circulation de l’air, pourtant censé être assuré par un capitonnage en mesh 3D. Confort, maintien et protection sont réunis. Alors, pourquoi s’en passer?

Coloris: noir – Tailles: du S au XXL – Tarifs: 149,99€ – Infos: www.louis.be

Les up

-  Confort

- Maintien

- Aisance

Les down

- Manque d’aération

- Gilet un peu chaud

- Tarif

 

DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS