BBB: 100km de Malmedy à Weiswampach (L)

Article publié le 05/12/2017.

Séquence nostalgie dans les Ostkantone

Pour fêter les 25 ans des Belles Balades Belges, nous avons parcouru à nouveau la toute première, publiée sur 3 pages dans le Moto 80 du 13 mars 1992. Rendez-vous place Albert Ier à Malmedy, pour une centaine de bornes sur le toit de la Belgique, à travers les cantons de l'Est, dont l'appellation officielle est désormais «Ostbelgien».

Texte Philippe Bonamis et Jacques Berghmans - Photos Mathieu Pêcheur 

Téléchargements

Ça avait commencé par une simple question, un soir à l'hôtel avant une reconnaissance prévue le lendemain: «Tiens, la première BBB, c'était quand?». Même si j'apprécie les bécanes anciennes – la moto choisie pour cette BBB en atteste… – je n'affectionne pas trop le style «ancien combattant». D'où une réponse pas très précise: «Euh, je sais plus trop, au début des années 90, je crois…» Ça n'a pas empêché la question de me trotter dans la tête. Rentré dans mes pénates, je me suis plongé dans ma collec' de Moto 80, bien rangée au grenier, et le verdict est tombé: printemps 1992. «Diable», me suis-je dit, «pour un peu je laissais passer cet anniversaire…» Vingt-cinq ans, ça fait un sacré bail, même si le bail en question a été ponctué d'interruptions plus ou moins longues… Ce qui n'a pas empêché – ceci dit sans forfanterie – les BBB de marquer les esprits. J'en veux pour preuve que, lorsque Arnaud Dellicour a racheté Moto 80 en 2010, la première chose dont il m'a parlé, ça a été la relance des BBB!

Malmédy, la wallonne

Retrouver le parcours de cette première BBB n'a guère posé de problème: sur base de la fiche technique de l'itinéraire publiée en 1992, je l'ai tracé au format .trb (Tripy) et .gpx (Garmin). Mais alors que j'étais un «poor lonesome cow-boy» au printemps 1992, nous étions trois à nous retrouver à Malmedy à la mi-août, ce qui est quand même plus sympa. Rien ne vaut une bonne journée de moto avec 2-3 potes mais pas plus. Il y a longtemps que j'ai fait mienne la profession de foi du grand Georges (Brassens): «Sitôt qu'on est plus de quatre, on est une bande de c…» Cela dit, vous faites ce que vous voulez: il n'y a aucune raison pour que je vous impose mes conceptions un tantinet misanthropes, je vous le concède… Donc, rendez-vous à Malmedy. Le canton de Malmedy a toujours été francophone, alors que ses homologues d'Eupen et Sankt-Vith sont germanophones. C'est toujours vrai aujourd'hui: à Malmedy, on vous adresse la parole en français, à Eupen et à Saint-Vith, on vous parlera d'abord en allemand! 

La suite dans le Moto 80 #804 de novembre...

DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS